La société

18 millions d'euros de chiffre d'affaire annuel, plus de 170 000 m² de façades réalisées ses 10 dernières années, 55 salariés, une présence indéfectible sur la France et les territoires d’outre-mer...

Aujourd'hui, Seralu, c'est la souplesse d'une PME familiale additionné à la puissance d'un grand industriel...

Comme toutes les histoires... Celle-ci n’échappe pas à la règle et a eu un commencement... C'était Il y a 40 ans...

1972. L’aluminium, un matériau nouveau et facilement travaillable se développe tout juste dans le monde de la menuiserie. André VINCENDEAU et Claude AUGER, sont tous deux employés dans une entreprise locale, ou ils travaillent respectivement à l’atelier et à la pose…

Les relations avec leur employeur et les conditions de travail sont plutôt bonnes, mais les deux hommes  n’échappent pas au désir d’entreprendre, très présent en Vendée et décident par un beau matin d’automne de créer leur propre société : Seralu.

André à 26 ans et déjà deux enfants. Evidemment, il n’a aucun capital, mais le goût de l’aventure et du challenge est plus fort que la raison. Très vite, la première étape consiste à trouver un local, pas trop éloigner des herbiers, ou vit la famille Vincendeau. L’appel est lancé aux communes voisines, et l’une d’entre elle, Mouchamps, propose à nos deux associés de venir s’installer dans son village. L’un des conseillers municipaux de l’époque, le Docteur Lamireau, leur prêtera une écurie désaffectée pour démarrer l’activité. Après en avoir débarrassé le foin, les 200m2 carrés de terre battue deviendront la première surface de travail de Seralu

Les débuts, même s’il s’agit d’une courte période, ne sont pas très simples. Nos deux hommes ont le savoir-faire, la connaissance et la maîtrise du produit, mais ils leur manquent deux choses essentielles dans la vie de n’importe quelle entreprise : Les clients et la trésorerie… C’est sans téléphone qu’ils vont débuter la recherche de travaux à réaliser et commenceront l’activité avec la fabrication et la pose de volets roulants et autres stores pour les particuliers et industriels locaux… Le sponsoring de courses de vélos, très ancré dans la culture de l’entreprise, leur assurera quelques premières commandes.

André, très à l’aise avec la partie administrative, s’occupera de gérer la société,  Gilberte Auger et Roselyne Vincendeau, les épouses de Claude et André, apporteront également un grand soutient à leur mari.

Le bouche à oreille fonctionne vite, et l’entreprise commence à développer l’activité sur les départements voisins. Le Maine et Loire, la Loire-Atlantique, les Deux-Sèvres et la Vienne. Outre la conquête territoriale, Seralu commence aussi à avoir des contrats de plus en plus conséquents…  Et c’est dans la Vienne que la société réalisera l’un des premiers gros marché de son histoire, en travaillant à la fin des années 70 sur le chantier de la Mileterie, le Centre Hospitalier Universitaire du Poitou-Charentes. Cette opération apportera une certaine notoriété à Seralu qui travaillera par la suite sur d’autres chantiers d’envergure dans ce même département, comme le parc du Futuroscope. Ces premiers gros chantiers sont difficiles à réaliser pour la PME car très gros pour la petite structure, mais leur apportent un chiffre d’affaire conséquent, comme l’IME de Chemillé…

Les chantiers s’enchainent et le développement de la PME ne cesse de croitre, nous sommes en 1995 et Seralu commence à exporter son savoir-faire dans les DOM-TOM, notamment en Nouvelle-Calédonie, avec la réalisation du Centre Culturel Jean-Marie TJIBAOU. Travailler à plus de 17 000 Km n’est pas chose aisée, et là encore, la parfaite gestion de nos deux associés se solde par une réussite absolue.

Seralu a maintenant 30 ans, la soirée donnée à cette occasion marquera le cœur  de l’ensemble du personnel et invités présents… Mais André et Claude, songent à l’avenir et commencent à envisager les différentes possibilités pour le futur de la société et sa quarantaine de salariés…

Contre toute attente, Bruno VINCENDEAU se propose à la reprise de l’entreprise. D’un profil plutôt technique car issu de la fabrication de machines-outils à Commandes Numérique, et d’une dizaine d’années sur le secteur de la miroiterie, à 33 ans notre « apprenti chef d’entreprise » s’impose plusieurs challenges… En effet, il faut convaincre le personnel, comprendre le métier et séduire à la fois les clients présents et les nouveaux à venir…

Malgré le Chiffre d’affaire imposant avoisinant les 10 Millions d’euros en 2003, lors de la transmission, Bruno garde la tête froide et prend ses marques. Très vite, il met en place de nouveaux outils et méthodes de fonctionnement pour moderniser Seralu, sans pour autant en bousculer les fondements.

Cette modernisation et la stratégie mise en place par son nouveau patron permettent à Seralu de décrocher de nouveau types et tailles d’opérations de façades aluminium. Un véritable challenge pour l’entreprise qui doit alors prouver son efficacité dans le traitement de gros chantiers.

Les outils en places, Bruno peut maintenant consacrer du temps à la partie commerciale de l’entreprise et continue le travail entamé par les fondateurs en s’engageant de plus en plus sur les territoires d’outre-mer.

Malgré la crise nationale et internationale, Seralu est présent et continue son développement en s’imposant comme une des références  dans le monde de la menuiserie aluminium. Il faut être de plus en plus compétitif et réactif face à une concurrence étrangère émergente, et proposer de nouveaux produits en adéquation avec le respect de la planète.

Du développement constant, de la technicité, de la remise en question permanente, une approche sociale exemplaire : Seralu, avec son capitaine aux commandes, s’arme tous les jours pour affronter les épreuves de demain.

Rendez-vous est donné dans 40 ans pour faire un point sur cette société… tellement différente…

  • LE POVERSY
  • MAISON DES COMMUNES
  • SIEGE SOCIAL SEITA
  • LE FULTON
  • EUROSTADE
  • B.N.P. PARIBAS RUE STE CECILE
  • LES GRANDS MOULINS DE PANTIN
  • BUREAUX 37-41 RUE DE LA VICTOIRE
  • CENTRE HOSPITALIER ARGENTEUIL
  • MATMUT
  • INSTITUT MUTUALISTE MONTSOURIS
  • HOPITAL D'ESTAING - CLERMONT FERRAND